Connect with us

Politique

Pour Cabral Libii , “Il n’ya pas de tribalisme au Cameroun”

Dans un Etat où des agitations de sociétés ou querelles politiques ont été observés ces derniers temps , le Cameroun demeure un Etat indivisible . C’est en quelque sorte de manière ramassé ce que voudrait démontrer ici le président du Parti camerounais pour la réconciliation nationale ( PCRN ) , l’Honorable Cabral Libii . En effet celui-ci a publié vendredi dernier une tribune sur le tribalisme au Cameroun :

Il n’y a pas de tribalisme au Cameroun, mais ne touchez pas aux Bassa comme moi. A la vérité, les conditions dune explosion ethnique sont encore loin d’être réunies au Cameroun. En dehors des pygmées ou des Mbororo plus menacés de disparition que d’autre chose, il n’y a au Cameroun ni une ethnie ou groupe ethnique dominé, ni une ethnie ou groupe ethnique dominant. Ce sera un des mérites du magistère de Paul Biya : la mangeoire équilatérale. Les agitations observées ici et là sont davantage nourries par des illusions ou des batailles politiques. Les incultes qui manœuvrent cela, escomptent une sédimentation de la haine qui va aveugler les consciences et embrumer la lucidité au moment fatidique. Y a-t-il meilleur moyen d’éveiller la bestialité en l’homme et d’obscurcir son jugement que d’égratigner la race ou l’ethnie? C’est pour cela qu’il faut réprimer cet abaissement avec la plus grande fermeté et avancer rapidement vers le fédéralisme communautaire afin que les camerounais exaltent leur identité qui est la différence dans l’unité. Ce qui veut dire que chaque camerounais doit être rassuré que lui-même, sa culture et ses droits ancestraux et identitaires sont protégés par l’Etat et respectés par l’autre.

Politique

Didier Raoult recale un journaliste ?

En effet c’était lors de son passage où il était l’invité du 20 h de Darius Rochebin diffusé mercredi 16 septembre sur LCI .Comme il est souvent invité à ce sujet , il a une fois de plus été invité pour parler de la covid-19 , à l’heure où la menace d’une seconde vague de la pandémie est au cœur de toutes les inquiétudes .Tout l’échange avec les journalistes se déroulait plutôt bien et dans le calme jusqu’à ce que ceux-ci commencent par lui poser les questions d’ordre privé . Le présentateur l’a d’abord interrogé sur sa “mégalomanie”, affirmant qu’une bactérie portait son nom ce qui constitue le premier sujet de tension : D’abord, ma vie privée ne vous regarde pas, c’est encore une bêtise, c’est de la médisance, on n’a pas le droit de donner son nom à une bactérie, ça n’existe pas, c’est interdit, c’est idiot, a ainsi fustigé Didier Raoult . Les journalistes ne se sont pas arrêtés là , Darius Rochebin insiste en revenant à la charge en le questionnant cette fois sur des bustes à son effigie qu’il conserverait dans son jardin. Nouvelle colère pour le directeur de l’IHU Méditerranée Infection à Marseille  “Ça ne vous regarde pas”, a-t-il réitéré. “je ne suis pas là pour parler de ma vie privée, ça ne vous regarde pas (…) C’est une manie !”

Continue Reading
Advertisement

NOS ÉMISSIONS

Advertisement

MUSIC

TOP NEWS

TOP NEWS