Connect with us

Politique

Paris : rencontre secrète entre Anne Hidalgo et Gérald Darmanin

Wilfried Team 7

Published

on

La maire de Paris et le ministre de l’Intérieur se sont rencontrés dans la capitale lundi. Ils ont notamment évoqué le rôle de la police municipale. Le nouveau patron de la place Beauvau a rendu visite au premier magistrat de la capitale dans la plus grande discrétion. La rencontre, qui a duré une heure environ, n’était inscrite sur aucun des deux agendas. « C’était une visite de courtoisie », confirme-t-on au ministère de l’Intérieur. Ils ont notamment parlé de la police municipale, précise-t-on place Beauvau. Anne Hidalgo a besoin du soutien du ministre de l’Intérieur pour obtenir les changements réglementaires et législatifs nécessaires aux nouvelles compétences de ses policiers municipaux.

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AFRICA

L’Algérie souhaite «réévaluer» l’accord de libre-échange avec l’Union européenne

Wilfried Team 7

Published

on

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a demandé au ministre du Commerce Kamel Rezig de “procéder à une évaluation (…) du dossier sur l’accord d’association avec l’Union européenne (UE) qui doit faire l’objet d’une attention particulière, faisant valoir nos intérêts pour des relations équilibrées”, selon un communiqué publié dimanche soir à l’issue d’un Conseil des ministres. La mise en place de la ZLE est la cible de critiques de dirigeants politiques, d’économistes et de patrons algériens, qui dénoncent une balance commerciale Algérie-UE largement en défaveur de l’Algérie. Il y a quelques mois, Kamel Rezig avait déclaré qu’il revenait “au gouvernement de trancher si nous devons procéder, en septembre prochain, au démantèlement tarifaire restant, ou pas”.

Continue Reading

NEWS

Après l’attaque au Niger, Emmanuel Macron veut renforcer la sécurité des Français au Sahel

Wilfried Team 7

Published

on

Le président français a annoncé mardi un renforcement des mesures de sécurité des Français au Sahel. Une décision qui fait suite à la mort de six jeunes humanitaires, dimanche, dans une attaque au Niger. Publicité Lire la suite “J’ai décidé de renforcer les mesures de sécurité pour nos ressortissants dans la région”, a déclaré Emmanuel Macron, mardi 11 août, dans un tweet posté à la fin d’un conseil de défense qu’il a présidé en visioconférence depuis le fort de Brégançon, à Borme-les-Mimosas (Var). Une annonce qui fait suite à la mort de six jeunes humanitaires dimanche dans une attaque au Niger. Lors de cette réunion, consacrée aux conséquences judiciaires, militaires et diplomatiques de l’attaque, le président n’a cependant pas donné de détails sur les mesures qui devraient être mises en place, notamment par le ministère des Affaires étrangères. J’ai décidé de renforcer les mesures de sécurité pour nos ressortissants dans la région. Nous poursuivons l’action pour éradiquer les groupes terroristes avec l’appui renforcé de nos partenaires.  “Nous poursuivons l’action pour éradiquer les groupes terroristes avec l’appui renforcé de nos partenaires”.

Continue Reading

Politique

Les discours d’Emmanuel Macron du 6 août sont un rappel à l’ordre cinglant

Wilfried Team 7

Published

on

Quatre jours après la visite du président français Emmanuel Macron, le 6 août à Beyrouth, la chercheuse Dima De Clerck analyse le rôle historique de la France au Liban et le soutien réel de Tripoli à Paris. « Les plus grands amis de la France font partie de cette oligarchie qui a régné depuis les années 1980 », dit-elle. La visite d’Emmanuel Macron a certes été applaudie par une partie de la population libanaise, majoritairement chrétienne, en l’occurrence la population sinistrée de la partie Est de Beyrouth. Mais pas seulement. Celle-ci considère traditionnellement que la France court toujours au chevet du Liban pour le « sauver », même si, historiquement, elle arrive parfois un peu tard (en 1860, après les massacres de chrétiens, dans la montagne libanaise et à Damas), voire pas nécessairement pour les sauver (comme pendant la guerre du Liban entre 1975 et 1990). L’appui politique de la France aux chrétiens du Liban n’est pas toujours au rendez-vous, mais de nombreux Libanais savent qu’ils peuvent compter sur la France pour l’aide humanitaire. 

Continue Reading

NEWS