Connect with us

Politique

Le prix du Navigo sera t’il revu à la hausse ?

Elle a finalement trouvé un accord avec le gouvernement pour compenser intégralement les pertes de recettes liées au Covid-19. Valérie Pécresse, présidente d’Île-de-France Mobilités a annoncé hier mardi 8 septembre qu’elle serait parvenue à un accord avec le gouvernement pour réparer intégralement les pertes de recettes liées au Covid-19, estimées à 2,6 milliards d’euros cette année : “les voyageurs ne seront pas appelés à payer le prix de la crise Covid, et nous ne freineront aucun des nombreux projets d’investissement que nous avons dans les transports. (…) Nous ne baisserons pas non plus l’offre de transport”, a-t-elle indiqué à l’AFP, évoquant un “moment historique”. “On a frôlé la catastrophe, donc c’est un immense soulagement”, a-t-elle ajouté, rappelant que les négociations avaient été apres avec l’exécutif. En de compte , l’Etat a donc accepté de prendre en charge les 2,6 milliards d’euros de pertes liées à l’épidémie de coronavirus.

Politique

Présidentielles ivoiriennes 2020 : Laurent GBAGBO et Guillaume soro de nouveau écartés ?

Ils étaient 44 au départ, ils ne seront que quatre (4) à solliciter le suffrage des ivoiriens .En effet les sages ont rendu leur verdict. Alassane Ouattara ( Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix – RHDP ) Henri Konan Bédiéu (Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain – PDCI-RDA) , Kouadio Konan Bertin (Indépendant) et Pascal Affi N’Guessan (Front populaire ivoirien– FPI) sont les candidats en lice. Le président du Conseil constitutionnel, Mamadou Koné, a dévoilé la liste définitive des candidats retenus pour l’échéance du 31 octobre 2020. Parmi les 40 dossiers rejetés par le Conseil constitutionnel, figurent sans surprise ceux de l’ex-président Laurent Gbagbo, et Guillaume Soro. Ils ont tous deux été radiés des listes électorales après avoir été condamnés par la justice ivoirienne. En plus de ces motifs, plusieurs autres raisons ont justifié l’irrecevabilité des dossiers, notamment le manque de parrainage pour certains et le défaut de signature pour d’autres. La candidature très controversée du président sortant, Alassane Ouattara a été validée par le Conseil constitutionnel. 

Continue Reading
Advertisement

NOS ÉMISSIONS

Advertisement

MUSIC

TOP NEWS

TOP NEWS