Connect with us

Politique

Emmanuel Macron est-il en colère contre le Figaro ?

La scène s’est produite lors de sa visite au Liban hier mercredi . En effet le Président Emmanuel macron lors de son échange avec des acteurs de médias , a particulièrement eu un échange tendu lors d’une réception à Beyrouth au Liban mardi soir avec un journaliste du Figaro au nom de Georges Malbrunot .Ce dernier a interpellé le président sur des questions relatives à l’explosion de Beyrouth début août. Le journaliste voudrais explicitement signifier que le chef de l’Etat aurait eu un « aparté de huit minutes » avec Mohammed Raad, le chef du bloc parlementaire du Hezbollah sachant que c’est une mouvance classée terroriste par les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’Allemagne. Aussi sensible que soit le sujet, Emmanuel Macron répond durement au journaliste en disant :« ce que vous avez fait là, compte tenu de la sensibilité du sujet, compte tenu de ce que vous savez de l’histoire de ce pays, est irresponsable ! Irresponsable pour la France, irresponsable pour les intéressés ici, et grave d’un point de vue déontologique. Vous m’avez toujours entendu défendre les journalistes. Je le ferai toujours. Mais je vous parle avec franchise. Ce que vous avez fait est grave, non professionnel et mesquin. »

Politique

Présidentielles ivoiriennes 2020 : Laurent GBAGBO et Guillaume soro de nouveau écartés ?

Ils étaient 44 au départ, ils ne seront que quatre (4) à solliciter le suffrage des ivoiriens .En effet les sages ont rendu leur verdict. Alassane Ouattara ( Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix – RHDP ) Henri Konan Bédiéu (Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain – PDCI-RDA) , Kouadio Konan Bertin (Indépendant) et Pascal Affi N’Guessan (Front populaire ivoirien– FPI) sont les candidats en lice. Le président du Conseil constitutionnel, Mamadou Koné, a dévoilé la liste définitive des candidats retenus pour l’échéance du 31 octobre 2020. Parmi les 40 dossiers rejetés par le Conseil constitutionnel, figurent sans surprise ceux de l’ex-président Laurent Gbagbo, et Guillaume Soro. Ils ont tous deux été radiés des listes électorales après avoir été condamnés par la justice ivoirienne. En plus de ces motifs, plusieurs autres raisons ont justifié l’irrecevabilité des dossiers, notamment le manque de parrainage pour certains et le défaut de signature pour d’autres. La candidature très controversée du président sortant, Alassane Ouattara a été validée par le Conseil constitutionnel. 

Continue Reading
Advertisement

NOS ÉMISSIONS

Advertisement

MUSIC

TOP NEWS

TOP NEWS