Connect with us

Politique

Cameroun : le peuple refuse l’appel de l’opposition pour le départ de Paul Biya

Published

on

Une marche prévu depuis des mois déjà par le partis politique du Pr Maurice Kamto qui a débutée mardi 22 septembre . En effet L’opposant a invité les Camerounais à manifester pacifiquement pour réclamer le départ du président Paul Biya et le report des élections régionales prévues en décembre, si la crise dans les régions anglophones n’est pas réglée et si le système électoral n’est pas reformé de manière consensuelle. Une fausse note pour le Pr Maurice KAMTO à Yaoundé. Ce fut, une journée, banal et ordinaire. Les marches annoncées n’ont pas eu lieu. La capitale politique du Cameroun a respiré un vent de paix. Les grands carrefours de la ville sont arborés aux couleurs des forces de l’ordre tout au long des rues et ruelles. Pas d’attroupement suspect, ni de marche enregistrée. À Douala en revanche, la mobilisation a été plus suivie et les heurts entre les manifestants et les forces de l’ordre ce sont soldés par au moins deux blessés par balle, selon un premier bilan. Des manifestations se sont déroulées dans des endroits névralgiques tels que le Carrefour Ndokoti, Cité Sic, Bépanda et Bonabérie. Les forces de l’ordre ont dispersé les manifestants qui agitaient des branches d’arbre et des feuilles en signe de paix. La diaspora camerounaise a également répondu présente à la grande marche du 22 septembre annoncée par le professeur Maurice Kamto en mis-septembre. Ils étaient nombreux, comme promis, dans les rues européennes et ailleurs, à manifester contre le régime en place au Cameroun.

Politique

Critiqué, L’Elysée recadre le président Turc, Recep Erdogan

Published

on

Après que le président turc Recep Tayyip Erdogan ait critiqué l’attitude de Emmanuel Emmanuel Macron envers les musulmans.

“Tout ce qu’on peut dire d’un chef d’État qui traite des millions de membres de communautés religieuses différentes de cette manière, c’est: allez d’abord faire des examens de santé mentale”, avait déclaré Erdogan à la télévision Turque. cela n’a pas tardé que L’Elysée a dénoncé ces propos d”inacceptables”

“Les propos du président Erdogan sont inacceptables. L’outrance et la grossièreté ne sont pas une méthode. Nous exigeons d’Erdogan qu’il change le cours de sa politique car elle est dangereuse à tous points de vue. Nous n’entrons pas dans des polémiques inutiles et n’acceptons pas les insultes”, a commenté l’Elysée auprès de l’AFP.

Continue Reading

Politique

Se dirige t-on vers un reconfinement ?

Published

on

DIRECT. Covid-19 en France : contaminations en hausse, Castex annonce des  restrictions

En quinze jours, la France a brutalement basculé dans la 2e vague du Covid-19, une situation qui semble prévisible pour des médecins, qui n’exclut un deuxième reconfinement.

Le mois de novembre sera éprouvant” et “le nombre de morts va continuer d’augmenter”, vient de déclarer le Premier ministre Jean Castex. Avec un minimum de 200 entrées en services de réanimation chaque jour et quelques décès, “la situation hospitalière (…) se rapproche de celle observée au cours de la première vague, après la mi-mars 2020”, relève Santé publique France. Peut-on dire que l’épidémie s’accélère? on en saura plus dans les prochains jours.

Continue Reading

Politique

Alassane Ouatara veut le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire.

Published

on

Nul doute que c’est l’actualité la plus en vue du jour en côte d’ivoire. Qui l’aurait cru ?
Le prochain scrutin électorale nous réserve au jour le jour de belles surprises.
dans une récente sortie du 24 octobre2020, Alassane Ouatara se dit favorable à un retour de l’ex chef d’état Laurent Gbagbo en terre ivoirienne. “Laurent Gbagbo va rentrer, il n’y a aucun problème (…) je prendrai les dispositions pour qu’il puisse rentrer” dès que son procès devant la Cour pénale internationale (CPI) “sera terminé”… “Je ne compte pas l’amnistier mais je compte prendre une décision qui facilite son retour”. Au grand dam de ses partisans qui attendent son retour avec ferveur.

Par contre, le président de la Côte d’Ivoire réitère sa volonté de voir que son ex-proche collaborateur premier ministre et président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, emprisonné à vie. Il précise : «Pour lui ce sera la prison. Il n’y a aucun doute là-dessus. Il mérite la prison à perpétuité pour ce qu’il a fait». l’accusant pour détournement de deniers publics et d’avoir organisé un coup d’État contre sa personne. Une décision pour Guillaume Soro qui viendra à coût sur attiser sa colère et qui pourrait réveiller en lui le rebelle qui dort.

Doit-on s’attendre à un retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire avant la fin d’année 2020 ?

Continue Reading
Advertisement

LIVE TV MY 7

Trending