Connect with us

En effet c’est le premier employeur de la ville de Béthune (Pas-de-Calais), Bridgestone, qui emploie 863 salariés, a brutalement annoncé mi-septembre la “cessation définitive” de l’activité du site à l’horizon 2021, invoquant une surcapacité de production en Europe et la concurrence des marques asiatiques à bas coût. Cette annonce constitue un coup de poignard pour les employés de cette structure . Concernant ce dossier justement, le Premier ministre a été interpellé hier jeudi soir sur France 2 par un salarié de l’usine, qui ne croit pas que le gouvernement fera changer cette décision. “Ils sont coriaces”, note ce salarié, invité de l’émission “Vous avez la parole”. “On va pas se raconter d’histoires, c’est pas facile, mais on ne sait jamais”, lui a répondu Jean Castex . “Tout ce que nous pourrons faire, on le fera. Et si c’est des coriaces, il y a le plan de relance, on ne vous laissera pas tomber (…) mais “la partie va être très compliquée”.

Politics

De retour à la Maison Blanche, Donald Trump retire son masque et appelle les Américains à “sortir”

Atteint du coronavirus, il y a quelques jours, c’est à la descente de son hélicoptère que le président américain a retiré son masque dès son retour à la Maison Blanche, puis il a appelé les Américains à “sortir” mais, avec prudence, et promis de reprendre bientôt sa campagne électorale.

“Ne le laissez pas vous dominer. N’en ayez pas peur, vous allez le battre, nous avons les meilleurs équipements médicaux”, a déclaré le président américain à propos du Covid-19. “Sortez, soyez prudents”, a même exhorté celui qui est accusé d’avoir minimisé la pandémie et dont la gestion est critiquée de toutes parts.

“Nous allons reprendre le travail”“en tant que leader, j’ai dû le faire, je savais qu’il y avait un danger, mais je devais le faire. J’étais en première ligne”, a-t-il dit dans la seconde vidéo. “Et maintenant je vais mieux, je suis peut-être même immunisé, je ne sais pas”, a-t-il ajouté.

La redact.7

Continue Reading

TOP NEWS