Connect with us

NEWS

Après l’attaque au Niger, Emmanuel Macron veut renforcer la sécurité des Français au Sahel

Le président français a annoncé mardi un renforcement des mesures de sécurité des Français au Sahel. Une décision qui fait suite à la mort de six jeunes humanitaires, dimanche, dans une attaque au Niger. Publicité Lire la suite “J’ai décidé de renforcer les mesures de sécurité pour nos ressortissants dans la région”, a déclaré Emmanuel Macron, mardi 11 août, dans un tweet posté à la fin d’un conseil de défense qu’il a présidé en visioconférence depuis le fort de Brégançon, à Borme-les-Mimosas (Var). Une annonce qui fait suite à la mort de six jeunes humanitaires dimanche dans une attaque au Niger. Lors de cette réunion, consacrée aux conséquences judiciaires, militaires et diplomatiques de l’attaque, le président n’a cependant pas donné de détails sur les mesures qui devraient être mises en place, notamment par le ministère des Affaires étrangères. J’ai décidé de renforcer les mesures de sécurité pour nos ressortissants dans la région. Nous poursuivons l’action pour éradiquer les groupes terroristes avec l’appui renforcé de nos partenaires.  “Nous poursuivons l’action pour éradiquer les groupes terroristes avec l’appui renforcé de nos partenaires”.

NEWS

Hommage aux humanitaires tués au Niger : “La France toute entière porte le deuil”

« La France tout entière porte le deuil de vos enfants », a déclaré ce vendredi Jean Castex, lors d’une cérémonie d’hommage aux six humanitaires Français tués dimanche au Niger, devant leurs cercueils disposés côte à côte à l’aéroport d’Orly. «Devant ces six cercueils alignés, je veux avant tout exprimer la peine, la douleur, l’incompréhension, la colère de tous les Français», a-t-il dit, en évoquant devant les familles des victimes «des enfants dont vous pouvez être fiers, dont la France entière peut être fière». «Chacun de vos compatriotes a instinctivement compris que les victimes de cet attentat étaient venues au Niger pour faire le bien. Et elles ont rencontré le mal. Seul le mal peut tendre un guet-apens (…) à des individus dont le but était de venir en aide à des populations. Seul le mal peut haïr la générosité. La France ne le connaît que trop bien car elle l’a déjà vu de près», a-t-il déclaré, avant d’affirmer que l’attaque n’avait pas encore «de signature». Mais «c’est très vraisemblablement la même haine, la même lâcheté qui était à l’œuvre au Niger et au Bataclan.»

Continue Reading
Advertisement

NOS ÉMISSIONS

Advertisement

MUSIC

TOP NEWS

TOP NEWS